Participants : Manu, Mélanie, Aurélien et JP.

TPST : environ 5 heures.

Nous voici en terres san-claudiennes pour la sortie club de juillet.
Hélas, peu répondent à l’appel et nous nous donnons rendez-vous à 10 heures au début du sentier qui mène à l’entrée de la cavité.
Petite grimpette de remise en forme, traversée des buis et nous voici bien échauffés et heureux de trouver une climatisation naturelle très fraîche à l’entrée de la grotte.

La descente est équipée de mains courantes et échelles métalliques, pour atteindre, après passage des Grands Puits, la cote de – 85 mètres. Le torrent au bruit assourdissant nous accueille et les parois sont ici très joliment ciselées d’une multitude de coups de gouges. Dans les marmites au départ de l’Escargot, de nombreux Niphargus tournent en rond piégés dans l’attente d’une prochaine crue.
On remonte la galerie de l’Escargot, aidé par quelques mains courantes et l’on prend la première galerie à droite. Erreur, cette galerie se rétrécit et se subdivise. Demi-tour et nous voici reparti dans l’ascension jusqu’à déboucher naturellement au départ du couloir H.
Pause casse-croute sur la plage de sable fin qui nous accueille et nous voici parti en observation dans cette galerie fossile aux parois noires mais aux formes parfois étonnantes en fonction des strates et des fracturations. Après un passage entre des blocs, on débouche dans une belle et grande salle où les strates sont très visibles. Quelques mètres plus loin, ramping dans le sable : un violent courant d’air nous débouche les narines. Aucun doute, il s’agit bien de l’accès aux Cheminées du Vent.
On passe alors dans une galerie plus étroite, en partie rebouchée par des colmatages d’argile, légèrement remontante avec de jolis coups de gouge sur les parois. On fait une halte pour goûter l’eau de source des Foules à la fontaine et, après 2 petites remontées sur corde, nous voici devant la lucarne qui débouche au pied des Cheminées du Vent. Spectacle grandiose que la Scurion débouche partiellement. L’ascension des 263 mètres, rééquipés récemment par le SCSC, sera pour une prochaine visite.
Demi-tour. Quelques pauses photos dans des points stratégiques et remontée tranquillement jusqu’à la sortie où l’on a plaisir de retrouver la chaleur du soleil et de profiter un peu de ce lieu magnifique. Au loin, les hélicos tournent pour suivre les coureurs du Tour de France qui escaladent les lacets de Septmoncel.

JP

 

 

Aperçu derniers articles publiés

8 juillet 2018 - Borne aux Cassots (Nevy-sur-Seille) - nettoyage et balisage de la galerie du Crocodile

Participants : Johan Badey (SCL), Emmanuel Baud (SCL), Jean-Pascal Grenier (SCL), Bruno Mischler (SCSC).

TPST : 9 heures.

8 pulvérisateurs de tailles différentes, 8 brosses de toute dimension, 4 brosses à dents, 1 perfo, 40 baguettes inox équipées de 40 passe-fils, 1 bobine de fil bleu, 1 rouleau de scotch, plusieurs bouteilles d’eau, 1 pince, 1 maillet, 1 niveau et 4 volontaires motivés pour travailler le dimanche au frais.

Lire la suite...

22 août 2018 - Caborne de Chambly (Chambly)

Participants : Manu et Jean-Pascal.

Après un premier repérage avec Manu le 10 Août, siphon 4 non désamorcé mais déjà très bas, nous revenons avec les combinaisons néoprènes pour franchir le siphon 4.
Quelques orages ont apporté un peu de pluie sur le secteur de Doucier entre le 10 et le 22 Août mais la sécheresse et l’étiage de cet été ont certainement permis d’abaisser le niveau du siphon.

Lire la suite...
www.000webhost.com